À l’instar de beaucoup de ménages propriétaires français, vous envisagez de procéder au retrait de votre cuve ou chaudière à fioul ?

Vous souhaitez passer à une solution plus propre et plus économique comme le gaz propane, le gaz naturel ou la pompe à chaleur ?

Avant de vous lancer, il est primordial de prendre en considération les obligations légales associées à un enlèvement d’une chaudière ou cuve à fioul. C’est en effet une démarche qui requiert l’appel à un professionnel et qui a donc son coût.

Les travaux réalisés dans votre logement par le professionnel sont d’autant plus délicats que coûteux, mais l’État accorde de nombreuses aides associées au fuel avec conditions de ressources.

Voici un tour d’horizon pour connaître tous les détails pour le remplacement de la citerne.

Pourquoi enlever sa cuve à fioul ?

Le fioul est reconnu être une énergie polluante et onéreuse. Il est polluant, vu que sa combustion émet des gaz à effet de serre. Il est également onéreux, car c’est une énergie fossile liée au pétrole dont il suit le cours.

Dans le cadre de la lutte contre le changement climatique, le ministre chargé du logement a fait des annonces sur la fin du fuel en France. Des mesures contre cette énergie prendront effet à partir de 2022, à savoir :

Il est à noter qu’il existe encore un grand nombre de ménages propriétaires français qui se chauffent encore au fuel. Ce sont majoritairement d’anciennes maisons rurales jamais rénovées. Les propriétaires vivent avec de faibles revenus, ce qui les empêche de se tourner vers une nouvelle solution de chauffage.

Le gouvernement veut mettre fin au chauffage au fuel d’ici 2028. Raison pour laquelle l’État a mis en place des aides financières destinées essentiellement aux ménages modestes aux revenus faibles pour une rénovation énergétique comme :

MaPrimeRénov’ : fonctionnement et conditions pour bénéficier de cette aide de l’État

MaPrimeRénov est le nouveau dispositif lancé en début d’année 2020 qui remplace le crédit d’impôt pour la transition énérgétique depuis janvier 2021.

Il se démarque des autres aides par l’attribution de montants définis pour chaque type de travaux qui est éligible à MaPrimeRénov, avec un plafond de 20 000 €.

C’est l’Agence Nationale de l’Habitat, ou Anah, qui accorde cette aide sous conditions de ressources si vous êtes éligible :

MaPrimeRénov se calcule en fonction du niveau de revenus des ménages. Ce calcul se base sur le revenu fiscal de référence. Le gain énérgétique obtenu grâce aux travaux de rénovation de votre maison est aussi pris en compte.

Dans le cadre de l’objectif économique et écologique du gouvernement, grâce aux travaux voués à améliorer le bilan énérgétique du logement, il est tout à fait possible de recevoir des aides selon les ressources financières en tant que propriétaire. Ceux qui sont éligibles à la prime MaPrimeRénov sont, entre autres :

Comment en faire la demande pour la dépose de cuve à fioul ?

Une démarche préalable est conseillée avant de faire votre demande de subvention pour le remplacement de votre cuve. Cette démarche est nécessaire et va certainement vous motiver dans votre rénovation énergétique comme la pompe à chaleur.

Il s’agit de simuler les économies que vous pourriez réaliser en enlevant votre cuve et en la remplaçant par une solution énergétique plus économique. Vous pouvez vous rendre sur Simul’aides pour le faire.

Pour savoir si l’enlèvement de votre cuve est éligible à MaPrimeRénov, rendez-vous sur le site www.maprimerenov.gouv.fr.

Avant même de soumettre votre demande, pensez d’abord à demander un devis pour savoir à quelle hauteur l’enlèvement de votre cuve sera pris en charge.

Effectuez votre demande, mais ne démarrez pas encore votre rénovation énérgétique avant que l’Anah ne vous fasse parvenir sa réponse.

Il vous faudra compter entre 2 et 3 semaines avant que leur réponse n’arrive afin de voir si vous êtes éligible. C’est le temps nécessaire à l’instruction de votre dossier avant d’accepter le devis et vous charger du montant.

La prime vous sera versée seulement si vous récupérez les factures auprès de votre prestataire et procédez à la demande de paiement.

À l’instar de toutes les aides, il faut que la personne qui souhaite recevoir la prime soit la même que celle qui en a fait la demande et qui a reçu le devis. Ce dernier doit également être suffisamment détaillé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *